21 juillet 2004

Quelques heures en juin

Pour plus d'un million de Turcs, le stress d'une vie prend fin aujourd'hui... ou vient tout juste de commencer. C'est aujourd'hui que sont rendus publics les resultats de l'Examen de Selection des Etudiants (ÖSS), l'examen d'entree des universites publiques que l'on passe fin juin. Oubliez les bulletins, les travaux et les cours du secondaire: La selection des etudiants se fait uniquement sur la base de cet examen dont les questions (choix multiples, d'une surprenante difficulte) rappellent un peu celles d'un test de Q.I. qui durerait trois heures. Trois heures d'un stress insoutenable, puisque ces trois heures determineront l'avenir de chaque candidat.
En theorie, tous y arrivent sur un pied d'egalite, riches ou pauvres. En pratique, tous ceux qui peuvent se le permettre s'y preparent, parfois des annees a l'avance, par des cours du soir et/ou de fin de semaine, batis sur mesure pour augmenter les resultats a cet examen.
1,300,000 Turcs savent maintenant s'ils pourront entrer dans le programme de leur choix (droit, genie, economie...), ou s'ils en seront reduits aux departements de seconde classe. Et pour certains, un mal de tete pendant quelques heures en juin se traduira par un bacc en histoire. Quelle misere...

1 commentaire:

chkg20gywx a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.