19 avril 2006

La carte géopolitique du Québec

Moi j'aime ça, Radio-Canada. Évidemment, ils parlent du Canada, mais bon, c'est parce qu'ils ont pas le choix. Mais ils parlent aussi des autres pays étrangers où c'est que les gens sont pas comme nous autres (vous savez, les gens qui mangent pas à leur faim, donc qu'il faut les respecter même si leurs idées ne sont pas encore civilisées).

Sauf que les autres pays, c'est compliqué. Ça fait que Radio-Canada nous donne des décomplicateurs qui savent tout à propos de tous les pays. Il faut écouter les décomplicateurs parce que, franchement, si on décomplique pas ça reste compliqué. Moi, j'aime ça les décomplicateurs.

En Turquie aussi on en a des décomplicateurs. Y'en a même un qui a parlé du Québec l'autre jour:



"On va maintenant parler d'une région, ou plus exactement d'une province du Canada qui s'appelle le Quebéc. La population est traditionellement divisée entre deux groupes ethno-religieux, les Catholiques et les Protestants. La plus grande partie des Catholiques, qui contrôlent le régime en place, supporte, à des degrés divers, le mouvement national-sécessioniste.

Ce mouvement national-sécessioniste catholique est né de la convergence de deux tendances, d'une part du travail de théologiens qui voulaient créer un état catholique appelé "Laurentie", et d'autre part d'une organisation terroriste d'extrême-gauche appelée le FLQ.

La fusion s'est opérée vers la fin des années soixante, sous l'influence coloniale française; c'est un discours célèbre de Charles de Gaulle qui est considéré là-bas comme la naissance du mouvement qui existe aujourd'hui. Évidemment, la combinaison d'idées théocratiques, marxistes et colonialistes n'est pas exactement garante de démocratie; on reproche donc souvent au mouvement national-sécessioniste son dédain pour les libertés individuelles.

Le mouvement a tenté à plusieurs reprises de faire sécession, entre autres par la force au cours des années '60, et par la suite à travers deux référendums auxquels la minorité protestante a réussi à résister de façon pacifique.

Le mouvement national-sécessioniste existe donc encore aujourd'hui, mais il est en perte de vitesse. Ce déclin, on peut l'attribuer à plusieurs facteurs, notamment la proportion de l'électorat rural, majoritairement catholique, qui diminue avec l'urbanisation et l'homosexualité avouée du chef de la branche politique du mouvement, André Boisclair. Mais l'image internationale de plus en plus négative du mouvement national-sécessioniste joue aussi probablement un rôle, notamment à cause des lois répressive du gouvernement catholique contre l'anglais (qui est la langue des Protestants), du nettoyage ethnique de la capitale provinciale (dont la population protestante a littéralement fondu au fil des ans), des représentations amérindiennescontre le gouvernement national-sécessioniste et de la profession de foi ouvertement pro-terroriste d'un groupe de musique rap qui est un des pilliers culturels du mouvement.

C'est donc une région troublée, mais l'avenir s'annonce prometter et on peut espérer d'ici quelques années en venir à une répartition plus juste des pouvoirs entre les groupes ethniques."


Faut-il vraiment que je vous décomplique ma démarche? À quelques (fort délibérées, mais somme toute mineures) exceptions près, la plupart des "faits" (au sens le plus strict) contenus dans ce texte sont exacts, mais j'ai tenté de les soumettre aux interprétations les plus fantastiquement sous-informées que j'ai pu imaginer. Ceux qui connaissent le Québec, je l'espère, en riront, mais avec un peu de chance se rendront-ils compte que la chose pourrait sembler réaliste aux ignorants.

Et voilà, félicitations, vous savez maintenant comment je me sens quand j'entends les commentaires superficiels de journalistes radio-canadiens (lire: avec une croûte d'autorité intellectuelle sur la langue) qui prétendent nous "expliquer" la Turquie. Comme on dit par chez nous, rajouter toujours un grain de sel à votre écoute, semble-t-il que c'est bon pour l'attention.







1 commentaire:

Alex a dit...

Quoi? André Boisclair est gay?! Oh mon Dieu je me fais protestant sur le champ! :P