07 avril 2006

L'ambassadeur ne va pas vous les casser (Lpc #6)

Certains ne prendront le message au sérieux que si le médium a la soixantaine maladive et une garde-robe qui se décline dans des tons de brun. Certains aiment quand le discours pénètre lentement, dans une douleur émoussée par des années à acheter des journaux sans bandes dessinées. Oubliez la masturbation intellectuelle: la pire perversion de la pensée est le sado-masochisme intellectuel. Pas de ça ici.

J'admire Denys Arcand, je suis un inconditionnel de Jorge Luis Borges. Pour des milliers de raisons, mais d'abord et avant tout parce qu'ils ont tous deux réalisé que de se servir de son intelligence ne condamne personne à s'emmerder, loin de là, et que ça peut même être vachement amusant. Eh bien, je me propose de faire exactement la même chose.

[Le choeur Grec:
Il s'est vraiment comparé à Arcand?
Et pas même à l'éponyme Paul?
Il s'asseoit sur le siège de Borges?
Ooooooooooooh!
C'est ainsi qu'une page s'écrit
Dans l'histoire de l'infâmie!]

Ta gueule, choeur. Si je penche pas dans cette direction-là, je vais finir par marmonner des choses comme celles-ci:

Je pourrais vêtir cet espace de communication du discours (au sens foucaldien, ou plus exactement saïdien du terme) de l'intellectuel, ce qui implique non seulement l'utilisation d'un vocabulaire dit "académique" (tout méta-disciplinaire qu'il soit), mais aussi une structure syntaxique qui permet une élocution de la pensée affranchie des contraintes imposée par des conventions langagières minées par des structures de pensées aliénantes et les paradigmes qu'elles sous-tendent (et nul besoin de rappeler que la subversion du langage peut constituer une forme de résistance face à des pratiques péri-coloniales telles l'inscription du corps de l'Autre); une praxéologie qui peut comporter, entre autres, la reconnaissance ironique du caractère auto-référentiel dudit discours; l'impact sous-tendu de l'autorité que confère l'institution académique; le recours dissimulatif à la formation de formes langagières alternatives (telles que reconnues de façon quasi-officielle, entre autres, chez Judith Butler et Homi Bhabha); une reconnaissance du caractère à la fois essentiellement fluide et fluidement essentiel (et par le fait même insaisissable) de l'identité dans un monde qui se veut post-colonial; et d'autres pratiques péri-langagières telles l'utilisation du corps et des formes qu'on lui impose à travers les médias (le tweed, voire même le col roulé en tant qu'instrument de renforcement du discours verbal de l'intellectuel dans la cité), etc. Croyez-le ou non, il y a une blague cachée dans ce paragraphe cette phrase.

Je pourrais donc écrire ainsi, mais mon style serait tellement barbant que je n'aurais aucun respect pour ceux qui s'imposeraient de me lire. Allez jouer dehors, prenez l'air, torpinne!

Dans le fond, il n'y a qu'une chose à retenir: l'objectif de ce blogue n'est pas de vous convaincre que je suis très très très intelligent. Loin de moi une idée aussi vile! Non non non, dis-je, mon objectif réel est que vous vous en rendiez compte par vous-mêmes, dans la joie et à votre insu.

Eh eh...

(bon, d'accord, moi aussi je vous aime, mais pas quand vous prenez cet air-là).







Aucun commentaire: