06 mai 2006

Bon peuple

Joyeuse nouvelle, ce matin, les deux tiers de la population québécoise veut que Jean Charest prenne des vacances. Permanentes.

Deux des trois principaux reproches qu'on lui fait sont le manque de leadership et le fait qu'il ne tienne pas compte de l'opinion publique. Un sondage réalisé auprès de monsieur Charest indique que 100% du premier ministre considère que le terme "cohérente" s'applique "peu" ou "pas du tout" à l'opinion publique québécoise.

Le chef du Parti Québécois André Boisclair a pour sa part dénoncé le caractère décousu de l'incompétence du premier ministre, affirmant que le Québec a besoin d'un leader à l'écoute de la population avec des idées fortes, qui pourrait amener un vent de jeunesse dans l'esprit de René Lévesque.

Aucun commentaire: