21 novembre 2006

Passe-... moi le téléphone

Puisque tout le monde parle des DVDs de Passe-Partout, autant que j'y rajoute ma p'tite histoire en trois images.

Image Un: J'ai un cellulaire, en Turquie, un modèle vraiment pas cher mais qui permet de composer sa propre sonnerie. Grâce au bons soins d'un ami musicien, je me suis programmé la chanson de Passe-Partout. "Pas ce Montagnais me l'éparpillons...", etc. etc.

Image Deux: Vous pourriez croire que je nage dans le futile. C'est juste, mais ça n'a rien à voir avec ma sonnerie de téléphone, laquelle agit plutôt comme détecteur de Québécois (zé de Québékouâzeu). Je suis dans un endroit public, quelqu'un m'appelle pour déchiffrer quelque mystérieux document historique de toute urgence et hop! Au son de me sonnerie, tous les compatriotes à portée d'audition ouvrent les yeux grands comme des roues du tracteur de Fardoche, ce qui les rend facilement identifiables.

Image Trois: Jusqu'à maintenant, en un an et demie de mise pratique de cette technique révolutionnaire, j'ai réussi à identifier dans les rues d'Istanbul un grand total de zéro Québécois, et approximativement le même nombre de Québécoises. Vous pourriez croire que la technique en question n'est pas très efficace.

Oh que non.

C'est juste qu'il n'y a personne qui m'appelle.
Par ici la suite!

19 novembre 2006

Impératif passé

En turc, tout comme en français, il est impossible de conjuguer un verbe à l'impératif passé. Si quelqu'un se mettait en tête d'essayer, ça donnerait quelque chose comme "ayez conjugué" ça n'aurait vraiment aucun sens.

Tout le contraire, dirait sûrement le bon docteur Khadir, de ces merveilleux petits messages qui ornent les paquets de cigarettes. Des messages qui sont d'ailleurs apparus en Turquie il y a quelques années déjà. Un d'entre eux, par exemple, affirme quelque chose qui se traduirait à peu près par "La cigarette crée une très forte dépendance. Ne commencez pas."

Mais ceux qui qui lisent les paquets de cigarettes sont ceux qui achètent les paquets de cigarettes. Et ceux qui achètent des paquets de cigarettes sont ceux qui ont déjà commencé à fumer. En s'exposant précisément et exclusivement au seul auditoire auquel il ne s'adresse pas, ce message détient sans doute le record de la publicité la plus mal ciblée de l'histoire. Tout ça parce que l'impératif passé ("n'ayez pas commencé") n'existe pas.

C'est un peu comme l'attitude d'une certaine réaction pacifiste (celle qui nous rend si fiers d'être québécois) par rapport à l'occupation américaine en Irak. Essentiellement, elle se résume à: "C'était vraiment une mauvaise idée". Sauf que quand pose la question de ce qu'il faut faire compte tenu des conditions actuelles, tout ce qu'on peut en tirer se résume à peu près à un impératif passé: "N'ayez pas envahi l'Irak". D'un point de vue rhétorique, comme disaient certains de mes collègues du secondaire "c'est genre, full impressionnant".

En poussant un peu, en répétant la question sans arrêt, en affirmant qu'on ne se contentera pas du sourire béat des ceuzes qui sont tellement contents d'être fiers d'avoir eu raison (et qui, de façon assez perverse, ont de plus en plus eu raison à mesure que les morts s'accumulent), on finit en général par obtenir le souhait que les Américains foutent le camp d'Irak tout de suite, immédiatement et sans délai.

Comprenez-moi bien: moi aussi j'ai toujours trouvé que cette invasion était une idée stupide, j'ai pu constater que sa mise en application a été bâclée. Et moi aussi, plus il y a de morts et de souffrance, plus j'ai eu raison de penser ainsi.

Sauf que si les Américains partaient tout de suite, immédiatement et sans délai, l'immense machine bureaucratique qu'est l'ONU n'aurait certainement pas la capacité de mettre cent cinquante mille soldats sur le terrain tout aussi tout de suite, tout aussi immédiatement et tout aussi sans délai (ce serait plus du double de tous les casques bleus actuellement déployés dans le monde-- alors que la plupart s'entendent pour dire que ce sont déjà là des effectifs insuffisants de la part des États-Unis). Et sans ce genre de support extérieur, l'espérance de vie du gouvernement al-Maliki serait comparable à celle d'une musaraigne arthritique au beau milieu de l'autoroute métropolitaine à l'heure de pointe. Ce qui prendrait sa place? Au mieux un gouvernement que les Talibans ne renieraient pas, au pire une guerre civile d'une sauvagerie qui pourrait finir par faire dire qu'au Darfour, au moins, y'a seulement un des deux côtés qui meurt.

Et tant que la nouvelle armée irakienne n'aura pas été suffisamment entraînée, ce sera comme l'histoire du coeur ouvert. Vous vous souvenez de cette chirurgie cardiaque pas vraiment nécessaire, menée par un chirurgien incompétent? Bien sûr, ses collègues qui s'étaient prononcés contre pouvaient se gargariser d'avoir eu raison. Mais quand ils se sont avisés d'en conclure qu'il faut laisser le patient à son sort en plein milieu de l'opération, les organes à l'air, eh bien c'est tout juste comme s'ils réclamaient eux aussi le droit à faire preuve de négligence criminelle.

Bien sûr que c'est agréable d'avoir eu raison. Presque aussi bon que d'envoyer la fumée de sa cigarette à la face de ceux qui ont eu tort. Dommage que ça ne permette à personne de changer le passé.

Par ici la suite!

10 novembre 2006

Las Tortugas también vuelan

Comme dans bien d'autres endroits qui ont le bonheur de se voir refuser un membership total dans le "monde civilisé" (celui où votre appel est important pour nous, merci de bien vouloir patienter, le temps d'attente moyen est estimé à vingt-quatre minutes), acheter des DVDs légaux en Turquie est, disons-le, quelque peu hors-norme.



Généralement, je ne m'en plains pas, surtout quand je vois ce qui est arrivé avec votre argent de consommateurs moraux: Vous avez payé pour voir Terminator I, vous avez payé pour voir Terminator II, vous avez payé pour voir Terminator III et maintenant il est gouverneur de la Californie. Pire encore, il vient d'être réélu. Vous attendez que je vous félicite?

J'ai pas trop de problème avec les DVDs pirates, donc, sauf que des fois y'a des p'tites surprises qui peuvent survenir.

Des surprises du genre de celle que j'ai eue quand j'ai voulu écouter Les tortues volent aussi. Pas de sous-titres français ou anglais, je peux m'en accommoder. Mais le sombre imbécile qui a fait la copie a eu la brillante idée de choisir une langue audio alternative et d'effacer l'originale, probablement pour des raisons de nationalisme mal placé. Alors vous me direz si je me plains pour rien, si mon snobisme a finalement dépassé toutes les bornes, mais laissez-moi d'abord poser la question: Dans film iranien qui se passe en Irak avec des sous-titres en turc, est-ce que c'est normal que des villageois kurdes discutent en... espagnol?

Par ici la suite!

03 novembre 2006

Telesekreter

Si il y a un médium artistique qui est vachement sous-utilisé, c'est vraiment le répondeur téléphonique. Les possibilités sont, bon d'accord, peut-être pas infinies, mais certainement des milliers de fois plus étendues que l'utilisation qu'on en fait.

Je me souviens d'avoir remplacé un message d'accueil sinistre du genre "Bonjour vous avez bien rejoint Tatati Tatata..." (je suis de descendance italienne) par un simple "Allo?"


Pendant quelques jours, tous les messages laissés sur mon répondeur disaient à peu près "Allo! Ça va? Allo? Tu m'entends? Allo? Allo t'es là?..." Je suis finalement revenu à une formulation plus classique, de peur que mon directeur de thèse aie la brillante idée de me donner un coup de fil en mon absence. Mais pas avant de m'être bidonné à plein aux dépens de mes perplexes appelants.

Et justement, en parlant de ça, je suis sûr que ça vous rapelle la chanson de Teoman. OK, peut-être pas. Alors rapido, Teoman est une des vedettes pop les plus tolérables de Turquie et, malgré son apparente incapacité à mémoriser le texte entier de Famous Blue Raincoat de Leonard Cohen il y a quelques semaines, il écrit plutôt bien. Prenez sa chanson "Paramparça", par exemple, où il affirme que "Telesekreterle konusamayanlardanim". La belle preuve que le turc est une langue agglutinante, ce qui signifie non pas qu'on peut la manger avec des baguettes mais bien qu'on s'y amuse à rajouter des suffixes. Et des suffixes. Et des suffixes. Et des suffixes. Allez, venez ajouter des suffixes avec moi, et pas un mot à votre mère.

Premier mot, ça reste simple. "Telesekreter", vous ne devinerez jamais pourquoi, ça veut dire répondeur téléphonique. Le suffixe "le", c'est l'accompagnatif "avec". Autrement dit, "telesekreterle", c'est "avec le répondeur". Vous me suivez toujours? Si non, allez vous chercher un peu de quotient au dépanneur et appliquez sur les parties affectées.

Pour les autres, on passe aux choses sérieuses. Alors voici la décomposition:

-"Konus" (avec une cédille sous le 's', qui lui donne le son 'sh'): La racine du verbe parler. Bougez pas, on est sur le point de le conjuguer. Jusqu'à ce que mort s'ensuive.
-"a": devant le suffixe négatif, c'est le suffixe qui exprime la capacité, comme le verbe pouvoir avant un infinitif en français.
-"ma": Le suffixe négatif en question, que vous attendiez tous un p'tit peu.
-"y": un consonne-tampon, parce que faire suivre un suffixe qui finit avec une voyelle d'un suffixe qui commence avec une voyelle sans consonne-tampon, c'est un peu comme manger la bouche ouverte (i.e. c'est pas parce que ça se fait dans votre village que c'est poli pour autant).
-"an": L'indicateur du participe présent.
-"lar": L'indicateur du pluriel.
-"dan": L'ablatif (autrement dit, 'de')
-"im": Le verbe être au présent, première personne du singulier.

Alors je vous donne dix secondes pour deviner ce que veut dire "Telesekreterle konusamayanlardanim".
Dix
Neuf
Huit
Sept
Six
Cinq
Quatre
Trois
Deux
Un
Trop tard.
"Je suis de ceux ne pouvant pas parler avec un répondeur téléphonique". En deux mots.

Or donc si vous n'avez pas mon courage légendaire, si "allo!" vous semble un peu sec comme invitation à laisser un message, vous pouvez toujours suggérer à ceux qui vous appellent de laisser un message s'ils sont de ceux qui peuvent parler avec un répondeur, "Telesekreterler konusabilenlerdense". Ça fait toujours jaser le monde.

Ceux qui peuvent jaser en turc avec un répondeur, en tous cas.


Par ici la suite!