22 février 2007

Ah! les artistes...

Qu'est-ce qui fait qu'on peut qualifier quelqu'un d'artiste? La plupart du temps, quand le début de la phrase contient le mot au singulier défini ("Le rôle de l'artiste est...", "L'artiste est par nature..."), la fin de la phrase risque d'être empesée de boulechite. N'empêche, j'ai quand même l'impression qu'une personalité artistique est une personnalité qui a quelque chose d'unique, d'original. Quand on entend parler un vrai artiste, on sent qu'il y a quelque chose de spécial qui se passe, que ses paroles témoignent d'une sensibilité hors du commun. Pas étonnant que Picasso et ses semblables occupent l'essentiel des pages des dictionnaires de citations.

Au risque de me répéter, je tire la quasi-totalité de mon savoir sociologique et moral du Magazine La Semaine. Au-delà des simples entrevues et articles de fond, on y retrouve auss des conversations entre artistes et, bon, je ne voudrais surtout pas me vanter au travers de mes lectures, mais franchement ça bouillonne d'excitation intellectuelle. Tenez, par exemple, extrait d'un message d'artiste à artiste, tiré verbatim de la page 39 du Vol. 2, #43 (2 décembre 2006):


Tu es vraiment une belle personne, entière, authentique et en cheminement. Tu te diriges de plus en plus vers ton essence, vers ta voie. C'est beau de voir ça.

En lisant c'est lignes, on sent tout de suite qu'on a affaire à une toute autre catégorie d'êtres humains. Une sensibilité toute particulière, je vous dis. J'en frissonne encore.




3 commentaires:

Jonathan Ruel a dit...

Que c'est donc vrai ça... être soi-même, c'est progresser vers son vrai soi-même.

Votre Dévoué Ambassadeur a dit...

Assez ironiquement, le petit message d'artiste à artiste aurait tout à fait pu s'appliquer à Benito Mussolini en 1922.

OK, peut-être pas l'affirmation sur la "belle" personne. Mais tout le reste oui. Il était vraiment, vraiment en cheminement vers lui-même.

Ton frère d'Amazonie a dit...

On met beaucoup d'énergie a nous convaincre que La Semaine contient des témoignages insignifiants?